Tapis Turc

Si l’on en croit les textes, des tapis sont produits en Turquie au moins depuis le viiiesiècle de l’ère chrétienne, mais les premiers témoignages visuels sont des peintures des primitifs flamands et italiens au xivesiècle (le premier date de 1320). En effet, jusqu’au milieu du xve siècle, les tapis orientaux font partie des éléments les plus précieux des Occidentaux, comme le prouve par exemple le tableau de Hans Holbein Les Ambassadeurs, dans lequel les deux personnages posent le coude sur un tapis turc.

On peut classer les tapis en quatre catégories, selon leur niveau de production :

  • les tapis faits à la maison pour un usage domestique ;
  • les petits tapis citadins, très exportés, comme les « tapis Holbein », du nom du peintre qui les a fréquemment représentés ;
  • les tapis d’ateliers citadins plus importants, dont les coloris commencent à s’enrichir. Ils sont réalisés selon des cartons préparés à l’avance ou sur les instructions de l’acheteur, local ou étranger. Les tapis ushak en font partie ;
  • enfin, les tapis des ateliers impériaux ou des fournisseurs officiels de la cour.

Affichage des produits 1–16 sur 31